23
Sep
12

Les photos de la miss en robe de soirée arrivent bientôt

La perte de données, due à des soucis informatiques, ne m’avait pas permis de publier les dernières photos de la miss. Le bonheur : je viens de retrouver quelques clichés ! Je vais les insérer rapidement pour vous présenter Miss Papimartho dans sa robe de soirée. Afin de clôre le blog de cette merveilleuse aventure vécue, j’utiliserai le dernier article  pour remercier Jean-Yves ALQUIER et pour vous faire part de quelques ressentis émotionnels. A très bientôt.

23
Fév
11

60. ponçage final, polissage et collage du chevalet

60.1  Ponçage final :  Avant dernière séance !! … consacrée au ponçage grain hyper fin et à l’eau tiède.  Il a fallu enlever toutes les poussières par soufflage sur toute la guitare. Le geste consiste à effectuer délicatement en tournant le papier tout doucement des passages réguliers pour enlever les dernières touches de brillance (avant le polissage qui va donner l’éclat définitif !). Ce travail se réalise sur toute la guitare.

Matériel : eau tiède, papier 3M fin et Tipol.

60.2 Polissage

Le rendu est d’une belle brillance : on s’y voit dedans !

60.3 Collage du chevalet : la première opération a consisté à ôter le scotch de l’emplacement du chevalet. Opération délicate : il ne faut pas enlever du vernis autour car cette erreur serait fatale et non récupérable proprement. Le collage a été effectué grâce à une machine qui permet un collage sous-vide d’air. Ce système permet un collage en moins d’ 1 heure et de grande qualité.  A l’ancienne la technique classique  utilise des serre-joints. Voici une série de photos relatant le point 60.3.

Matériel : scalpel, machine à sous vide, titebond rouge.

Prochaine et dernière séance : préparation du manche (nettoyage de la touche, polissage des frettes, huilage de la touche, polissage des champs de la touche et du manche), montage des mécaniques, dernière vérification des retouches à faire, polissage final, montage des cordes et …. et …. et …. et …

PREMIER ACCORD, puis PREMIER BRASSENS pour le PLAISIR UMBERTO …. POUR LE PLAISIR …. QUE C’EST  BEAU LA  LUTHERIE  UMBERTO ! ! ! !

Ensuite je terminerai ce blog par des remerciements …

13
Fév
11

59. égrenage au papier 1200 et à l’eau

10 000 visiteurs ce soir !

Après la dernière couche de vernis incolore, le ponçage à l’eau ! … étape de finition : il s’agit d’égrener les imperfections des surfaces de la guitare avec un papier verre mouillé d’eau chaude.  J’ai appris également qu’il fallait déposer une goutte de tipol sur la surface à traiter : cela permet un meilleur travail. Travail de patience jusqu’à l’obtention d’un résultat mat.  La brillance des vernis disparaît. Le polissage la fera revenir. Ce sera le travail de la prochaine étape après un dernier égrenage plus fin encore que celui d’aujourd’hui. Si vous voyez un jour une guitare de Jean-Yves, vous comprendrez pourquoi elle est si belle !

Prochain article :  Samedi prochain

Matériel : papier verre 1200, tipol, eau tiède à chaude

06
Fév
11

58. Les vernis

Voici les premiers rendus après deux shoots de fond dur (un avec polyuréthane,  l’autre sans), de la teinte et de quelques shoots de vernis incolore.  Je suis émerveillé devant le savoir faire du luthier. La prochaine étape sera encore liée à la pulvérisation de vernis incolore avant de laisser sécher une quinzaine de jours avant de poncer à l’eau, de coller le chevalet, de polir les frettes, de préparer le sillet et de monter enfin les cordes, étape finale avant le premier cri d’existence.

La couleur de la teinte est liée au fait que je voulais une couleur  1/2 jaune – 1/2 caramel pour lui donner un effet vintage. Cela correspond parfaitement avec l’idée que j’avais de la guitare finie.

( —–> 1 clic sur la photo l’agrandit —–>  2 clics doublent la mise )

09
Jan
11

57. ponçage du fond dur

Avant de décrire cette séance , je tiens tout d’abord à remercier pour leur gentillesse les lecteurs  de mon blog qui m’envoient par mail leurs opinions très positives.

Cette séance a été consacrée au ponçage du fond dur. L’objectif est d’obtenir une surface lisse sans enlever tout le bouche pores.

Travail long et fastidieux que je n’ai pas aimé mais qu’il faut bien techniquement réaliser !  Il s’agit de poncer mais de ne pas « traverser » : comprenez qu’il faut poncer mais laisser une fine pellicule de fond dur.

Bien évidemment, j’ai traversé à certains endroits. Il a fallu re-pulvériser du fond dur sans polyuréthane cette fois, en fin de séance, laisser sécher et reponcer la prochaine fois … rrrr !! … je n’ai pas aimé cette opération. Elle nécessite une maîtrise du geste et je comprends pourquoi les vernis de Jean-Yves ALQUIER sont de pures merveilles !

Le papier verre employé est du grain 180 et sera terminé la prochaine fois par du grain 400.

( —–> 1 clic sur la photo l’agrandit —–>  2 clics doublent la mise )

Matériel : papier verre 180, cale à poncer les grosses aspirités.

09
Jan
11

Deux visites intéressantes qui me tiennent à coeur

Je profite de la nouvelle présentation du site de Jean-Yves ALQUIER pour glisser entre deux articles son adresse ainsi que celle de Jean-Pierre FAVINO que l’on ne présente plus.

… deux des meilleurs luthiers de la lutherie mondiale !

http://www.alquier-guitar.com/

http://www.favino.com

lien direct dans la colonne de droite  (blogroll)

04
Jan
11

56. Pulvérisation de fond dur

Après calfeutrage de la touche et du trou de rosace, la guitare entre en cabine pour une première pulvérisation d’un fond bouche-pores appelé fond dur qui en fait est un fond PU (polyuréthane). Ce produit va permettre de boucher les pores par saturation et de donner  également de l’épaisseur à certains endroits. Ce n’est que la première couche que la guitare reçoit et son aspect change déjà.

( —–> 1 clic sur la photo l’agrandit —–>  2 clics doublent la mise )

Matériel :  papier craft, pistolet fonctionnant par compression d’air avec une qualité fine de pulvérisation, fond dur polyuréthane.

Prochaine étape : ponçage et 1er shoot de vernis !




La météo aujourd’hui à Perpignan

Quelques mots …

Ce bloc-notes est destiné à retracer l'histoire de ma première fabrication de guitare. En effet, j'ai sollicité un luthier professionnel proche de chez moi, pour un stage dont la durée est calculée sur le temps de réalisation de la guitare. De conception un peu particulière, elle est la rencontre de plusieurs styles. Avant tout, vous pouvez en bas de page choisir une musique (vidéo) de votre choix et parcourir mes pages en musique ...

Inspirée de la musique manouche grâce à sa caisse, son manche et sa tête, elle présente toutefois un barrage type guitare classique avec un chevalet classique au look "manouchéisé".

... en espérant modestement, que ce bloc-notes puisse apporter un intérêt au lecteur et voire qu'il puisse susciter des envies de stage pour les particuliers passionnés de lutherie. Pourquoi ne pas réaliser un stage de formation pour fabriquer son instrument préféré ?

Je peux déjà leur dire que c'est une merveilleuse aventure qui débouchera sur la réalisation de leur instrument et de plus, de concert.

Personnellement, ce blog me permet de garder la trace de la fabrication de ma première guitare.

Je voudrais terminer en parlant de Jean-Pierre Favino qui m'a fait comprendre que tout rêve est accessible. Un grand Monsieur tout comme son père Jacques que je n'ai pas eu la chance de rencontrer et qui par tout est arrivé.
Si vous voulez laisser un commentaire, je le lirai avec plaisir et j'y répondrai. D'autre part si vous voyez des imperfections vous serez gentil de me les signaler. Merci.

Bonne lecture et bon swing !

et oui ! on est déjà en

mai 2017
L M M J V S D
« Sep    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Blog Stats

  • 87,010 hits

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 20 autres abonnés